Le Gîte

13 chambres et 2 bâtiments, 43 lits

Besoin d'un gîte ou d'un hôtel, on s'adapte à votre besoin

Pour une étape, un week-end, un séjour ou un stage. Seul, à deux, en famille ou entre amis, la team du Flourou a ce qu'il vous faut. Dites nous.

Des chambres plus ou moins grandes (2 à 6 personnes) assorties d'une salle de bain. C'est simple et soigné (!), bonne literie et bons repas. Est-ce que ça vous va comme ça ?

En fait, ça nous plaît vraiment quand les gens se sentent bien chez nous et on s'organise pour ça. Vous êtes donc les bienvenus... Dans la grande maison ou le (petit) moulin qui ne sont vraiment pas loin l'un de l'autre.

Et si vous arrivez en fauteuil, une chambre (avec sanitaires adaptés) est accessible aux personnes à mobilité réduite dans chaque bâtiment. A réserver absolument !

Parlons cuisine et éthique

En toute discrétion, le Flourou a choisi, et depuis longtemps, des produits de qualité, les circuits courts, le bio et les légumes frais.
Ainsi, les plats sont cuisinés par nos soins et on aime ça ! Alors, promis, il n'y aura pas de tomate, ni de courgette en hiver et pas d'orange en été !
On trie, on composte, on commande chez Échanges paysans et Biocoop, nos produits d'entretien respectent l'environnement.

Une approche valorisée par le label Esprit parc national

La convivialité, le repos.

On faisait et on fera (après le grand méchant virus c'est promis) des grandes tables pleines de rires et d'histoire de montagne, riches de rencontres et de souvenirs. C'est l'ADN du gîte.

Et voilà, c'est déjà les vacances ! Tout va bien se passer ! Il y a même un code "huit filles"... mais vous pourrez néanmoins resté dé-connectés  et vous parler en direct... et désolé s'il n'y a pas de télé ! C'est volontaire.
Par contre, des jeux, des BD... Allez-vous supporter ces bons moments sur le balcon, face aux Écrins ou dans le canapé devant la cheminée ?

Depuis la terrasse en hiver
Serre Chevalier et les Écrins depuis la terrasse du Flourou

Après tout ces moments précieux, il ne vous reste plus qu'à partir dans l'hiver, skis affûtés, ou fouler le chemin qui se déroule aux pieds.

Et c'est quoi cette histoire des pantoufles... ?

Ne soyez  pas surpris qu'une fois la porte ouverte, une poignée de main offerte, un prénom décliné, on vous somme aussitôt de quitter vos plus beaux souliers... pour chausser vos pantoufles, celles que vous avez amenées ou bien celles que l'on va vous prêter.
Qu'allez vous faire ? Vous rebiffer ? Vous taire ? Dès lors, vous comprenez que ceux qui vous accueillent, quand ils ne sont pas aux fourneaux à cuisiner un bon repas, jouent tour à tour les rôles de Cendrillon des Alpes, de Cosettes des hauteurs et quand ils ne cuisinent pas, ils astiquent, ils grattent et frottent escaliers, parquets et font briller ceux qu'en d'autres temps nous nommions les commodités !

Un peu d'histoire

30 ans de bons et de loyaux services. C'est depuis tout ce temps que le Flourou offre gîte et couvert  ! Comme si c'était hier !

Claire, Yo&Yves son cousin et Pierre créent un gîte en 1991, dans la maison de Lili et Fonfon, les parents de Claire. C'est là que Fonfon a agrandi la petite maison de village, c'est là que Claire a grandi, c'est là que Pierre a fait grandir le Flourou, c'est là que Claire et Gil, son compagnon, ont décidé de poursuivre ce bel esprit du Flourou.

Et pourquoi "Le Flourou" ? C'est le sobriquet du grand père, que Fonfon portait également. Mais... ne le dites pas trop alentours, ça pourrait jaser. Ce nom vient de l'étranger. Pour ceux qui connaissent, du lointain Champsaur...